Home Martinets et hirondelles
Martinets et hirondelles
Tour à hirondelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Dimanche, 30 Décembre 2012 13:21

Le GPNG vient de déposer publiquement une demande de permis pour la construction d'une tour à hirondelles.

Dès le printemps 2013, vous trouverez sur notre site, tous les détails sur sa construction !

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 30 Décembre 2012 13:36
 
Les martinets et les hirondelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 27 Mai 2010 15:41

Un oiseau unique au monde: le martinet.

Souvent confondu avec l’hirondelle de cheminée, le martinet noir est un oiseau extraordinaire par ses performances et ses mœurs. Il vit dans les airs jour et nuit, ne séjournant que temporairement dans son nid pour couver et élever ses jeunes. Il dort en volant et est capable de voler des jours et même des mois entiers, sans jamais se poser ! C’est un oiseau unique, l’oiseau-type par excellence.

Il peut atteindre des pointes de 200 km/h et le Dr H.C. Weitnauer a calculé que durant son existence, un martinet, par ses incessants parcours de chasse aux insectes aériens et sa migration annuelle entre l’Europe et l’Afrique tropicale, peut couvrir plusieurs fois la distance Terre-Lune et retour. Une prouesse réalisée avec, pour seul carburant, le plancton glané dans les airs.

 

LES MARTINETS NOIRS

 

Jadis abondants, aujourd’hui clairsemés, demain disparus ?

Les martinets sont effectivement menacés de disparaître. Ces oiseaux ne séjournent sous nos latitudes que pour y boucler leur cycle annuel de reproduction, c’est-à-dire y élever 2 ou 3 jeunes. Ils arrivent en Europe en mai et repartent déjà à la fin juillet.

Les activités humaines conduisent à une transformation permanente du milieu naturel. Il y a plusieurs siècles, les martinets nichaient dans les trous de rochers ou d’arbres. Ils se sont ensuite adaptés à nos demeures, préférant les cavités sous les tuiles, dans les toitures et les murs. Ils abondaient encore dans toutes nos villes,dans les années quarante. Mais aujourd’hui, leurs effectifs s’effondrent en raison des transformations, rénovations ou démolitions de nos demeures traditionnelles. L’architecture a changé ; les formes dépouillées, le béton nu, le verre, l’acier ne laissent plus subsister la moindre cavité acceptable et sûre pour un nid de martinet…

Même les quartiers jadis très favorables des vieilles villes historiques ne résonnent plus par les belles soirées estivales des cris de joies des martinets. LA PROTECTION DU PATRIMOINE, vue sous l’angle de la rénovation magistrale et systématique, avec suppression du moindre orifice sous une tuile ou dans un avant-toit, VA TOTALEMENT A L’ENCONTRE DE LA PROTECTION DE LA NATURE !

Protéger ce qui peut l’être raisonnablement

Il faut s’attacher à sauver, par exemple, les oiseaux de la liste rouge.Malheureusement, on ne pourra jamais s’opposer au progrès, à l’agriculture moderne par exemple, qui condamne par la mécanisation  à outrance et la chimie quantité d’espèces d’animaux et d’oiseaux.

Essayons donc aussi de préserver ce qui peut l’être facilement, sans préjudice pour l’homme, bien au contraire. La protection des MARTINETS ET DES HIRONDELLES, est l’exemple sympathique, profitable à l’humanité, facilement applicable.

Pour plus d'informations: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Ne manquez pas notre galerie photos ici.

 

 

 

Mise à jour le Jeudi, 27 Mai 2010 17:09
 


 

Calendrier

<< Mai 2019 >>
LMMJVSD
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031